29 nov

Créez le coup de cœur avec votre annonce immobilière à Saint-Quentin !

AdobeStock_30523681

Vous avez un bien  immobilier à vendre ? 2018 a encore été un grand cru en matière d’immobilier. Et 2019 promet déjà d’être une belle année ! D’ailleurs, un chiffre ne trompe pas : les taux bas ont marqué un retour d’activité, avec une hausse de la nouvelle demande : + 10% entre octobre 2017 et octobre 2018 chez les courtiers en crédit. Le 2e semestre 2018 sera nettement meilleur que celui de 2017, indique Laurent Desmas, Président du Directoire de Cafpi. Si vous avez un logement, c’est le moment ! Seulement un conseil : mettez le paquet. Soignez votre annonce immobilière à Saint-Quentin de façon à attirer rapidement les acquéreurs. Bref, créez le coup de cœur dès le 1er coup d’œil !

Que fait un acheteur sous le charme ?
Certes, de nos jours, les annonces immobilières proposent aux acheteurs toutes sortes d’outils digitaux pour mieux les informer, mais ce qui est important surtout c’est de susciter des émotions. Avant et pendant la visite ! Avec un prix qui correspond au marché et de belles photos, vous attirerez l’acheteur chez vous et avec un logement propre, rangé, bien mis en valeur et qui respire la joie de vivre, vous l’encouragerez à faire une offre d’achat. Que fait un acheteur sous le charme ? Conquis, il baisse sa garde, il se projette, se laisse aller à la rêverie. En réalité, il se laisse guider par ses émotions. Et donc, forcément, une fois rentré chez lui, il réfléchit et fait une offre d’achat !

Rappelez-vous, pour faire la différence, votre home sweet home doit être cosy, chaleureux. Et pour cause : lorsqu’ils visitent, les acheteurs sont souvent sensibles à l’âme d’un logement. Ce qu’ils attendent ? Le coup de cœur ! Forcément, s’ils s’y sentent bien, ils penseront que vivre ici sera agréable. Que ce logement chaleureux le sera aussi pour eux.

O.D. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée